Les érables en feu

Le monde n’a d’yeux que pour la floraison des cerisiers, pourtant, le Japon offre à l’automne un spectacle tout aussi extraordinaire : les feuilles d’érables qui virent au rouge.

Vous avez prévu de voyager à l’automne au Japon ? C’est le moment parfait pour admirer le rougissement des feuilles d’érables, aussi appelé Koyo. Une tradition toute aussi suivie par les Japonais que Ohanami au printemps.

Nous vous l’avions déjà dit, toutes les saisons au Japon valent le détour. Le printemps et sa majestueuse floraison des cerisiers retiennent particulièrement l’attention des voyageurs, mais l’archipel réserve aussi de belles surprises à ceux préférant voyager une fois l’été passé.

En effet, l’automne venu, certains arbres comme les érables voient leurs feuilles se teinter d’un rouge flamboyant, les Japonais partent donc en quête de Momijigari, littéralement “la chasse aux feuilles rouges”. Comme pour les cerisiers, cette période de Koyo est particulièrement scrutée par les habitants de l’archipel qui sont tenus au courant de l’avancement du délicat changement de couleur par des bulletins météo, afin d’aller admirer la splendeur de la nature au meilleur moment.

Quand débute la saison des érables rouges ?

Le Japon est un pays très étendu, la saison de Koyo débute en premier lieu à la mi-septembre sur Hokkaïdo et arrive à compter de la mi-octobre à Tokyo et Kyoto, avant de finir sa course au mois de décembre sur l’île de Kyushu. On peut, une fois les feuilles parées de leur rouge flamboyant, les admirer pendant deux semaines et jusqu’à un mois, avant qu’elles ne finissent par tomber et laisser la vedette, quelques mois plus tard aux fleurs de cerisiers.

Où admirer des érables rouges au Japon ?

Les meilleurs endroits pour partir vous aussi à la chasse aux feuilles rouges ? Si vous êtes à Kyoto ou Tokyo, les parcs et jardins bien évidemment. Vous aurez même la chance d’admirer également des ginkgos à Tokyo qui, eux, voient leurs feuilles se parer d’un jaune éclatant.

Mais bien évidemment, les érables sont partout au Japon : à la fenêtre lors de votre voyage en Shinkansen, non loin de votre onsen dans la région du Mont Fuji ou lors d’une visite dans les Alpes japonaises. Il suffit juste d’ouvrir grand les yeux pour admirer la magie de la nature !

A lire aussi