Découvrir les Alpes japonaises

Une étape dans les Alpes japonaises vous fait découvrir un Japon hors des sentiers battus

Après avoir passé quelques jours à Tokyo, l’énergique et insomniaque capitale japonaise, une halte dans les Alpes nippones permet de se ressourcer et de découvrir des villes et villages typiques, loin des grandes mégapoles. 

Vous visitez le Japon pour la première fois, mais avez envie de sortir un peu des grandes villes pour aller goûter la douceur de vivre de villes un peu plus rurales ? Les Alpes Japonaises sont faites pour vous. Véritable écrin de nature, qui se pare de couleurs diverses en fonction des saisons, c’est la destination parfaite pour découvrir une nouvelle facette du Japon, plus hors des sentiers battus, et accessible tout de même rapidement en train. Vous pouvez les découvrir grâce à notre itinéraire Au fil des incontournables

LE VILLAGE DE SHIRAKAWA-GO 

Avec ses maisons traditionnelles, le village d’Ogimachi, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité (Unesco) que l’on appelle bien souvent Shirakawa-go (c’est en fait le nom de la région où il est situé) fait en effet figure d’icône japonaise, une fois l’hiver venu et que les toits de chaume se parent d’une épaisse couche de neige. 

Les maisons de ce bourg, préservées dans leur état d’origine depuis 250 ans, sont construites selon le style gassho-zukuri, propre à la région, avec leurs toits de chaume, qui ressemblent à des mains jointes pour la prière. Leurs intérieurs sont entièrement en bois, avec, au centre, un foyer permettant de se réchauffer lors des rudes hivers. Nous ne pouvons que vous conseiller de prendre un peu de hauteur, pour admirer les maisons éparpillées au milieu des rizières, reliées par des petits chemins surélevés. 

LA VILLE DE TAKAYAMA 

Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemble Takayama, il nous suffit de vous souffler son surnom : la petite Kyoto des Alpes. Avec ses maisons de bois, ses boutiques d’artisanat et ses brasseries de saké, Takayama a de quoi ravir les voyageurs. 

En effet, la ville compte six brasseries, encore en activité, que l’on peut visiter, avec chacune leurs spécialités. Les gastronomes ne seront pas non plus en reste : le boeuf de Hida serait, avec celui de Kobe, un des meilleurs du pays ! 

Ne loupez pas le marché de Miyagawa, au petit matin, le long de la rivière qui serpente à travers la ville. Vous y trouverez des produits locaux, mais aussi des objets artisanaux typiques de la région.  Et si vous y êtes en avril et octobre, vous aurez sans doute l’occasion d’admirer le Takayama matsuri, pendant lequel de nombreux chars, parés de leurs plus beaux atouts, défilent dans les rues de la ville. 

LA PORTE D'ENTRÉE DES ALPES : KANAZAWA 

Kanazawa est la porte d’entrée des Alpes japonaises. Elle saura vous séduire avec son quartier d’anciennes maisons de samouraïs très bien préservées, notamment la maison Nomura avec son jardin typique, qui a même reçu la visite et les faveurs de l’Empereur Heisei. Ne manquez pas non plus son château et son jardin, le Kenrokuen étant l’un des trois plus beaux jardins seigneuriaux du Japon. Ou encore le quartier ancien de Higashichaya, qui a des airs de Kyoto, sans la foule de la cité impériale !

Kanazawa est aussi connue pour son artisanat : dorure, laque, teinture de soie (yuzen) et son grand marché aux poissons, qui est une alternative parfaite à celui de Tsukiji, le marché aux poissons de Tokyo, moins visité depuis son déménagement.

Enfin, parce que l’on pense aux gastronomes, le crabe est la spécialité de la ville, qui est également renommée pour ses pâtisseries japonaises ! 

A lire aussi