Hakone, et la région du mont Fuji

Hakone offre une halte bien méritée au voyageur. Entourée de paysages naturels à couper le souffle, la ville jouit d'une magnifique vue sur le mont Fuji.

S'arrêter à Hakone, c'est s'offrir une petite pause dans le tumulte japonais. Prendre le temps de se délasser dans un onsen, les sources chaudes japonaises, et de passer la nuit dans un ryokan, pour y découvrir le confort d'un futon et d'un oreiller garni de riz.

À Hakone, le temps semble s'étirer plus doucement qu'ailleurs. Ici, peu de tumulte citadin, mais des moments passés à découvrir les fameuses sources chaudes, et à admirer, s'il se départit de sa brume, le sommet du Mont Fuji. Mais visiter Hakone, c'est aussi découvrir le jardin Gora-koen, idéal pour une balade en famille, ou encore le musée en plein air, qui met à l'honneur des oeuvres nippones et occidentales, comment Rodin ou encore Nikki de Saint-Phalle.

N'hésitez pas non plus à emprunter le funiculaire qui vous emmènera jusqu'à Owakudani, un site volcanique, où l'odeur de soufre vous envahit une fois sorti de votre oeuf. Le paysage, presque lunaire, vaut à lui seul le détour. Dans cette "vallée de la grande ébullition" des nuages de vapeur s'échappent du sol, à deux pas de sources chaudes bouillonnantes. Les plus téméraires pourront goûter les oeufs noirs, cuits dans l'eau à haute teneur en soufre, une spécialité locale.

APERCEVOIR LE MONT FUJI

Enfin, dernière étape, mais non des moindres, le lac Ashi, sur lequel se reflète les 3 776 mètres d'altitude du Mont Fuji et ses neiges éternelles. On peut même louer une petite barque pour encore mieux apercevoir le Fujisan, qui, avoue-le, joue au mystérieux, tant il est souvent drapé dans une légère brume, qui rend l'observation de son sommet parfois difficile.

Mais c'est aussi cela qui fait la splendeur de ce volcan sacré. Alors que l'on n'est jamais vraiment sûr d'avoir la chance d'apercevoir le bout de ses neiges éternelles, le jour où il consent à se laisser observer prend encore une saveur plus agréable. Et s'il est resté caché, voilà une bonne raison de vouloir revenir au Pays du Soleil-Levant.

A lire aussi